Lifestyle Maternité

Journal de maternité #11 : On rit et on se retourne

23 mars 2016
Journal de maternité #11

La semaine dernière, on parlait des mains qui commencent à travailler, et des pleurs de bébé. Et alors qu’on croyait que la situation allait rester telle quelle, il n’en est rien. En quelques jours notre pépette a fait encore de gros progrès, et parfois je me dit qu’elle évolue trop vite, et que mon coeur ne va pas suivre. A chaque nouvel événement, j’ai les larmes aux yeux et le coeur qui bat la chamade. Oui, je suis très sensible mais c’est mon bébé d’amour que voulez-vous !

Après les sourires, les éclats de rire

Les petites mains commencent à attraper rapidement les objets à portée, surtout son hochet nounours en peluche ou son anneau de dentition tout frais (les gencives travaillent déjà). Elle le suit des yeux, approchent doucement ses petites mains puis l’attrape, soit de la main gauche soit des deux mains, le temps de quelques instants. Et puis après le jeu vient le temps du bain. C’est au moment de la déshabiller un soir pour prendre le bain ensemble, et au moment de me déshabiller aussi, que nous avons entendu son premier éclat de rire.

Ce son nous a paru tellement irréel au premier coup, puis elle l’a refait à nouveau. Et là, mon coeur a raté quelques petits battements. Un son magique, à la fois pur et sincère. Je n’avais jamais entendu un bébé rire auparavant, et c’est un moment qui restera gravé dans ma mémoire. Mais franchement, je me suis dit juste après qu’elle ne recommencerait pas de suite. Jusqu’à une des tétées du lendemain, ou après un sourire elle a eu un petit éclat de rire, puis plus tard dans la journée avec un festival de petits rires avec le jeu où l’on se cache derrière un tissu pour réapparaître par surprise. Je ne vous raconte pas les yeux maquillés plein de larmes de joie qui piquent à chaque rire.

stay

Retournement de bébé !

Et comme une avancée n’arrive pas seule, le jour du premier rire, nous avons aussi eu droit au premier retournement. Posée sur le ventre, je la voyais garder la tête haute, comme d’ordinaire. Et juste le temps de boire et poser la bouteille assise à côté d’elle, voilà que je la vois sur le dos. SUR LE DOS, alors qu’elle était sur le ventre. J’ai complètement halluciné et elle me regardait en souriant. Du coup, je l’ai remise sur le ventre, et elle est revenue sur le dos, une quinzaine de fois à peu près.

Je n’osais pas trop la faire recommencer, mais une fois retournée sur le dos, je la voyais agacée, elle voulait encore rouler. Puis le lendemain, c’est depuis le dos qu’elle tentait de rouler, mais c’est plus compliqué, il y a toujours un bras qui gêne. Alors elle se retrouve juste sur le côté et impossible de continuer sa rotation ce qui finit par l’agacer. Elle veut réussir, persévère mais la patience j’ai l’impression que ce n’est pas son fort (on se demande de qui elle tient ça ahem).

Et vous savez ce qui me fait le plus drôle dans tout ça ? C’est que quand elle avance, quand elle grandit, j’essaie de lui transmettre toute mon énergie pour qu’elle réussisse ce qu’elle entreprend. Je suis toujours la première à baisser les bras, mais pour elle je déplacerai des montagnes, et si je peux l’aider avec de l’énergie positive alors je me donne à fond. Et c’est à la fois étrange et nouveau pour moi.

Et vous, quand avez-vous eu droit au premier rire de bébé ?

Ceci devrait aussi te plaire

Pas de commentaire

C'est l'heure de la papote !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.