Billet d'humeur #3

Billet d’humeur #3 : Quand nos souhaits d’ado se réalisent

Séparateur
Partager sur facebook
0
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
0

Salut tout le monde ! Aujourd’hui j’ai envie de vous dire, point de journal de maternité pour ne pas parler de bébé, mais en fait si, on parlera des souhaits, leur magie et de bébé. Et si vous vous demandez pourquoi j’en viens à parler de ce sujet, c’est tout simplement à cause de One Three Hill alias Les frères Scott chez nous.

En fin de matinée, quand pépette fait sa sieste du matin après avoir joué sur son tapis, j’aime bien m’accorder un peu de temps avec une tisane devant la télé. Et en général, je finis sur deux programmes qui permettent de déconnecter le cerveau : Drop Dead Diva ou Les frères Scott. Je me suis du coup rendu compte que je n’avais jamais vu comment se finissait la série Les frères Scott alors que j’avais regardé les débuts au lycée il y a une dizaine d’années déjà. Et j’ai enfin pu le voir. Les personnages, dix ans après le lycée, dressent le bilan de leurs vies, des souhaits qu’ils avaient fait lors de leurs années au lycée, leur évolution. C’est là que ça m’a percuté de plein fouet : ma propre évolution en 10 ans.

Alors qu’en 2006 je passais une année spéciale qui signifiait passer mon Bac et profiter des amis avant de nous séparer avec les études supérieures éloignées aux quatre coins du pays, aujourd’hui en 2016 j’ai fait un constat assez éloquent. Un peu comme Brooke Davis (qui est ma chouchou dans ce que j’ai vu des frères Scott car c’est la meilleure), au lycée, mon souhait était d’être heureuse et fonder ma propre famille. A chaque occasion de faire un voeux, un souhait déjà au lycée, je voulais mener une vie pleine de bonheur, et avoir un enfant (du moins pour commencer, d’autres, on verra plus tard).

Billet d'humeur #3

Après maintes péripéties, des hauts et des bas, des rencontres, des séparations, nous voilà en 2016, dix ans plus tard. Il y a 10 ans, j’étais en cours, maintenant, je me repose avec ma fille si précieuse qui fait sa sieste dans le transat à mes côtés. 10 ans plus tard, j’ai à mes côtés un homme formidable qui parvient à me supporter (et c’est très dur), nous avons fondé notre famille avec la venue de bébé H et je me sens épanouie. La fin de l’épisode m’a frappée. Les mots des personnages ont fait écho en moi. Et j’ai versé quelques petites larmes. J’ai réalisé que j’avais atteint un but fixé adolescente, que ma vie se passait comme je le souhaitait à quelques détails près.

Certains souhaitent la richesse, la gloire, ou autre. Moi, je souhaitais juste être heureuse et fonder ma famille, chose que je pensais impossible à l’époque. Et quand je regarde où j’en suis, j’aimerais dire à mon moi plus jeune « accroche toi et ne baisse pas les bras, n’oublie pas tes voeux, et continue d’y croire très fort« . Cela peut vous paraître rien, mais ce moment où l’on réalise que nos rêves se réalisent, c’est très particulier, très émouvant et puissant. Je vous souhaite à toutes et à tous de réaliser vos rêves. Accrochez-vous à vos voeux, et même s’ils vous paraissent non-réalisables, une surprise vous attendra probablement à l’avenir. Restez vous-même, continuez votre route, et le destin vous surprendra, en bien, je vous le souhaite, vraiment.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
PARTAGE

Ça pourrait t'intéresser

Séparateur

Laisse-moi un commentaire

Séparateur
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
HarleyGabyOwl Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
GabyOwl
Invité

Ton article m’a beaucoup touché ma belle. C’est vrai que ce moment intime et un peu étrange où on se rend compte que, sans vraiment y faire attention, on a atteint le but qu’on s’était fixé, qu’on a réalisé un rêve qu’on se répetait à chaque fois qu’une occasion se présentait. Je ne suis pas sure d’en être arrivé là, mais j’ai le temps je crois. Et puis peut-être qu’en me repenchant sur mes souvenirs, je me rendrais compte que j’en ai réalisé finalement. Merci pour cette poussée de bonne humeur et d’espoir, ça fait du bien de lire ça… Lire la suite »

MamanHarley

Séparateur
Laura

Maman épanouie, je partage mes aventures de famille, mes lectures, mes coups de cœur et parfois quelques recettes végétales.

Instagram

Séparateur

Suivez-moi

Séparateur