Lifestyle Maternité

Journal de maternité #6 : Deuxième Moisversaire

10 février 2016
Journal de maternité #6 : Deuxième Moisversaire

Deux mois…Deux mois déjà… Oui, déjà deux mois que notre pépette est arrivée dans nos vies. Alors oui, même dans mon ventre on la considérait comme dans nos vies, mais aujourd’hui, cela fait deux mois que j’ai donné naissance à notre bébé, ce petit être d’amour. En deux mois, il s’est passé pas mal de choses, et les progrès ne cessent de nous surprendre au fil des semaines.

Devenir responsable

Parfois, même après deux mois de contemplation, je me retrouve encore en admiration devant le moindre trait de visage, devant la moindre expression. Parfois, je me retrouve aussi à pleurer de l’avoir dans mes bras, quand elle me regarde ou me sourit tellement j’aime ma pépette. J’aimerais même vous dire qu’avant son arrivée je ne savais pas ce qu’est l’Amour, le vrai. Mais maintenant, j’ai l’impression que mon coeur ne bat que pour cette petite fille. Justement, ce petit être de deux mois demande beaucoup d’attention.

Alors au fil des semaines, on devient toujours plus responsable, toujours plus maman. Parfois, m’entendre dire « Maman est là » pour rassurer bébé H me semble étrange, mais pourtant c’est bien le cas. Se lever plusieurs fois par nuit, surveiller l’environnement, avoir un bébé qui dépend entièrement de soi, ça vous pousse à donner le meilleur de vous, à être le plus responsable possible. C’est beaucoup de pression, et parfois c’est même flippant de se dire que quelqu’un dépend de nous pour manger, être propre, progresser,  alors on agit par réflexe, on continue la journée en évitant d’y penser. Oui, être maman, c’est surtout ne pas penser à ce que notre rôle signifie même si c’est le plus beau du monde. Cependant, il arrive aussi que le cerveau déconnecte entre les moments de sérieux.

Journal de maternité #6 : Deuxième Moisversaire

Mais devenir complètement gaga

Si un bébé dort beaucoup en journée, il a aussi des moments d’éveil. Des moments où sa voix se précise, où les babillages ressemblent de plus en plus à des aheu, les areu c’est pour plus tard. Les sourires se font plus larges, plus soutenus, surtout en notre présence, et dans ces moments, on régresse. Oui, quand on a un bébé on régresse beaucoup. On dit n’importe quoi, sur un ton aigu et niais, on fait des gestes grossiers et des mimiques étranges. Mais par amour, on fait n’importe quoi.

On a beau se dire qu’il faut parler normalement à un bébé, c’est juste impossible. On gazouille aussi, on se cache derrière une couverture pour ré-apparaître l’instant d’après juste histoire de voir son bébé sourire. On trouve les grimaces et expressions que bébé peut reproduire par imitation et on les répète sans cesse. C’est mignon à lire comme ça, mais sans l’excuse bébé, c’est un peu plus niais. Non franchement, je vous jure que tout expliquer à un bébé en prenant une douce voix avec mots tous simples même s’il ne comprend rien, ça change une journée et ça l’occupe aussi fortement. L’amour ça rend dingue. Cependant, j’ai hâte de découvrir encore plus ma fille au fil des mois, et en revanche, même si avoir repoussé la reprise du boulot à Août me soulage, ça ne me tarde déjà pas.

Et puis, je vous ai dit que dès que je vois une histoire avec des bébés, des accouchements, des petits enfants je pleure ? Non mais c’est vrai, je n’y suis pour rien. Et puis le pire, ce sont les films d’horreur impliquant des enfants… Là c’est carrément le bloquage pour l’instant. Pourquoi ? Tout simplement car je transpose les idées, et imaginer que ça puisse arriver à ma fille me bloque. Quand on dit que l’amour pour un enfant ça rend dingue ! Du coup, bah, on se replie sur les dessins animés, et on rit, et du coup, ça fait sourire aussi son bébé. Et ça, c’est top !

Ceci devrait aussi te plaire

Pas de commentaire

C'est l'heure de la papote !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.