Lifestyle Maternité

Journal de maternité #3 : Premier Noël à trois

27 décembre 2015
Journal de Maternité #3

Pour commencer, j’espère que vous avez tous passé de douces fêtes avec vos familles et vos proches, dans l’amour et la joie. Après tout, Noël est une fête de partage et l’occasion de se retrouver entre gens qu’on aime. Mais quand un petit bouchon de deux semaines vient se rajouter à la fête, cela change un peu la donne.

Adieu les repas de famille

Avec la belle-famille (très nombreuse) habitant à une heure de chez nous, nous n’avons pas pu nous rendre aux repas de famille organisés préférant éviter la voiture et les trajets un peu long pour le moment, nous sommes donc restés bien au chaud, et avec 25°C c’est le cas de le dire, à la maison, à recevoir mes parents. Cela est assez drôle, au fond, mais différent des Noëls précédents.

On s’est donc organisé des petits repas, petits goûters tranquilles, avec la pépette au centre des festivités. Et pour nous, le plus important c’était bien elle. Par contre, il faut une toute nouvelle organisation. Pour préparer le repas, avec les pauses tétées au milieu, il faut tenter de bien calculer pour éviter de lancer une préparation qui sera écourtée et ratée pour le coup avec bébé qui crie famine en plein milieu. Il faut aussi calculer au fil du repas. Car pour elle, c’est son estomac qui prime (la faim provoquant la douleur chez les bébés), pas le nôtre. Donc si maman est en plein apéro, puis en plein repas/dessert, peu importe, il faut nourrir la bête. On s’éclipse alors discrètement pour aller donner le sein. Oui, notre pépette est assez vite distraite, donc pas question de l’allaiter dans un lieu bruyant ou avec la télé ou autre sous peine qu’elle ne prenne pas le sein et finisse par s’énerver, il lui faut du calme. Du coup, malgré les invités, il faut quand même compter des absences de 30minutes en moyenne au fil des tétées pendant les visites. Remarquez ça permet de digérer un peu, c’est pas non plus la mort.

Journal de Maternité #3

La star des festivités, c’est bébé

Qu’on se le dise, si les parents ont fourni un beau travail, pendant 9 mois puis pendant les premières semaines, ils sont remerciés, et gâtés, oui avouons le, mais la star de ces fêtes reste clairement le petit bébé tout fraichement arrivé. Et là, c’est l’avalanche de cadeaux et d’attentions de TOUT le monde.

Quand je dis tout le monde, c’est tout le monde, deux semaines de vie et déjà gâtée pourrie, c’est aussi ça d’être un bébé. Les proches, les collègues, la famille, les amis, tout le monde apporte un petit quelque chose, tout le monde apporte une pierre à la pyramide de poches et de cartons prête à s’écrouler dans la chambre de pépette, mais on s’en moque, c’est génial de voir tous ces petits gestes pour elle. Bien sûr elle est trop petite pour comprendre, mais pour nous, cela nous fait de bons souvenirs à lui conter plus tard.

Mais qu’on ne perturbe pas son rythme

Le seul hic dans toute cette histoire, c’est malheureusement le rythme de bébé. Ce petit être qui vit habituellement au calme, n’a pas l’habitude qu’il y ait autant de bruit et autant d’animation à la maison. Peu importe l’heure, cela finit quand même par empiéter sur son sommeil, qu’elle mettra beaucoup de temps à trouver. Du coup, elle s’énerve plutôt facilement, réclame plus souvent le sein (énervée et tête en pointillé) sans pour autant prendre des doses qui lui tiendront aussi longtemps que d’habitude, elle va chouiner, et nous faire faire des allers-retours car même dans sa chambre elle peine à trouver le repos.

Journal de Maternité #3

Pour la nuit qui suit, il en est de même. Les différentes tétées prises à des heures plus aléatoires pertubent un peu son cycle, et elle a tendance à se réveiller plus facilement, en ayant du mal à se rendormir par la suite. Oui, madame est déjà ronchon et caractérielle, mais comprenez bien que 20 heures de sommeil par jour c’est sacré, alors si on perturbe ça, bébé fatigue vite. Mais qui dit fatigue dit aussi être un peu sur les nerfs. Donc pour les parents, habitués au rythme habituel de bébé, cela inclut de se lever beaucoup plus de fois, en plus de la fatigue accumulée au fil de la journée. En fait, j’aimerais même vous dire qu’après les deux jours de fêtes j’avais envie d’hiverner.

Maintenant, on va reprendre notre petit train train habituel, tout en profitant du calme, et en rangeant le mont cadeau, entre quelques messages de remerciements. Au moins, l’avantage, c’est qu’un bébé, pour Noël, c’est pas trop regardant sur le menu du jour ou les cadeaux reçus. On ne dira pas ça d’ici plusieurs années ! En attendant, qu’est-ce qu’on les aime nos petits bouts même si tout n’est pas rose <3

Journal de Maternité #3

Ceci devrait aussi te plaire

3 Commentaires

  • Répondre Cathie Bordachar 27 décembre 2015 à 20 h 14 min

    ???

  • Répondre GabyOwl 4 janvier 2016 à 13 h 27 min

    Vous êtes magnifiques toutes les deux !
    J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d’année 🙂
    Pleins pleins de bisous

    • Répondre Harley 4 janvier 2016 à 16 h 05 min

      Merci jolie <3
      Nos fêtes étaient super chouettes même si un peu compliquées côté organisation. J'espère que les tiennes étaient agréables 🙂

    Répondre

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.