Suivez-moi
Bien vivre son allaitement

Comment vivre au mieux l’aventure de l’allaitement

Séparateur
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

On se retrouve aujourd’hui autour d’un sujet qui fait beaucoup parler : l’allaitement. Un chemin qui peut faire peur, qui fait parler, qui peut effrayer. Mais au fond, c’est une belle aventure, et avec quelques conseils on peut très bien s’en sortir.

Je ne suis en aucun cas une professionnelle de l’allaitement, mais après avoir allaité ma fille pendant 25 mois, j’ai pu croiser des situations parfois hasardeuses, et parfois stressantes. J’ai donc pu tester quelques uns des conseils que je vous présente ci-dessous.

Les parents biberons qui détractent l’allaitement

Vous êtes enceinte, ou votre conjointe l’est. Vous vous posez la question de l’allaitement. Ou vous commencez cette aventure mais rencontrez des difficultés. C’est souvent dans ces moments que d’autres mamans pleines de bonnes intentions vous diront « non mais le biberon c’est plus facile », « l’allaitement c’est trop compliqué », « l’allaitement c’est trop de concession ».

Si vous tenez à l’allaitement, ne les écoutez pas. Pour certain-e-s, le biberon est plus facile, mais l’allaitement est une aventure au delà de la simple nutrition du nourrisson. J’ai pu rencontrer des gens qui m’ont dit que j’allais me flinguer mes journées, mes sorties et ma vie sociale pour l’allaitement. Au final, nos deux ans au sein se sont déroulés comme une vie ordinaire. Si vous y tenez, ne les écoutez pas. Si vous avez un doute, discutez-en et faites le point.

Les croyances et pratiques d’un autre temps à fuir

Dans votre famille ou dans votre entourage, certaines mamans ont pu allaiter par le passé. Elles s’empresseront de vous donner des conseils, à vous de les prendre ou pas. Cependant attention à certains conseils qui sont maintenant d’un autre temps.

Donner le sein toutes les 4 heures maximum pour régler l’enfant. Ne pas donner le sein la nuit. Donner un biberon entre deux tétées pour l’habituer. Peser son sein ou son bébé avant/après chaque tétée. Tu ne donneras pas un lait assez nourrissant, il faudra complémenter à côté. Tout le monde ira de son bon conseil. Mais tous ces conseils sont maintenant plutôt obsolètes donc méfiez-vous.

Privilégiez un allaitement à la demande

Comme vu plus haut, l’un des conseils qui revient le plus souvent est d’espacer les tétées de 4 heures pour rythmer l’enfant. Que nenni ! Pour mener votre allaitement à bien, donnez le sein à votre nourrisson dès qu’il le demande. L’allaitement est nourricier, mais aussi un réconfort chez l’enfant qui vient d’arriver dans un monde qu’il ne connait pas encore bien. Câlin, réconfort, nourriture, anticorps, chaleur humaine. Le bébé peut avoir besoin de téter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

De plus, attendre 4 heures que les seins se remplissent est complètement faux. Les seins produisent le lait à la demande, suite à la succion de l’enfant une fois l’allaitement installé. Les premiers jours vos seins seront en surproduction, mais la production s’installera progressivement, au rythme de l’enfant. Si l’enfant/nourrisson réclame le sein, il a une raison, même si c’est 10 fois par nuit en période de poussée de croissance. Oui, c’est parfois compliqué, mais aussi très bénéfique pour l’enfant.

Profitez de ces instants précieux, partout, tout le temps

Le nourrisson qui réclame le sein à 2h du matin, il faut se lever, donner le sein. Mais au fond, être capable de nourrir naturellement son enfant est quelque chose d’assez précieux. Préparer un biberon peut non seulement demander plus de temps que de sortir son sein, mais c’est aussi un peu moins personnel.

L’allaitement c’est un moment précieux entre une mère et son enfant, un moment particulier. Profitez de ces moments, de voir que vous êtes capables d’apporter le meilleur de vous même à votre enfant. Et ce, partout, tout le temps. On ne le dira jamais assez, mais l’allaitement au sein est naturel, et vous pouvez allaiter votre enfant où l’envie lui prend. Avec discrétion si vous êtes dans un lieu strict. Mais il est interdit de refuser la présence d’une maman qui allaite quelque part. Il ne s’agit là que d’excès de zèle de personnes qui ne supportent pas la vue d’un sein en public et trouve l’allaitement sale.

Par ailleurs, même si cela peut être douloureux les premiers jours, regardez votre enfant, son bien-être et son réconfort vous apaisera également.

Les premiers jours sont les plus difficiles

Le temps que les seins se fassent à l’allaitement, cela peut-être douloureux. Très douloureux. Les crevasses aussi. Mais une fois ces jours derrière, cela n’est qu’un mauvais souvenir. Il faut juste passer cette première semaine.

Et pour cela, n’hésitez pas à utiliser votre nouvelle meilleure amie : la lanoline (d’origine animale ou végétale selon votre choix). Cela a été pour moi une révolution et je remercie la sage-femme à domicile pour ses conseils. Après deux jours en pleurs à chaque premières secondes de tétées, on a pu alléger la sensation de brûlure/douleur grâce à la lanoline qui apaise et répare les tissus. Certaines ne rencontreront pas cette situation, et si vous la rencontrez, accrochez vous, le reste, c’est de la balade.

En cas de doute, consultez un professionnel

Si au beau milieu de cette aventure vous ressentez quelque chose qui ne va pas, parlez-en à un professionnel. En cas de rougeur, de douleur à l’intérieur du sein, de chaleur, il pourrait d’agir d’une mastite. N’hésitez pas à vous masser et à consulter un professionnel : que ce soit un médecin, une sage-femme, ou quelqu’un de la Leche League.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
PARTAGE

Ça pourrait t'intéresser

Séparateur

Laisse-moi un commentaire

Séparateur
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Maurane
Maurane
1 mois il y a

Bonjour, j’allaite ma fille depuis 3 mois, votre article est agréablement bien résumé!☺️ Sur tout les points, mauvais conseils, 1ere semaine d’allaitement.. D’ailleurs concernant la 1ère semaine, je dis toujours à mes copines que c’est la semaine décisive, si tu passe le cap des crevasse c’est que tu tiens à ton allaitement, car j’entendais beaucoup de femme dire qu’elles avaient tout arrêtés à cause de celle ci, c’est tellement dommage 😞. Effectivement qu’il y a des contraintes notamment les 2ème Noël et jour de l’an sans alcool, mais qu’est ce que c’est de se priver d’alcool quand on a une… Lire la suite »