Lifestyle Maternité

Ces petits mots d’enfants qui font tout

5 juin 2017

Bonjour (ou bonsoir) à toutes et à tous. On se retrouve aujourd’hui pour parler des petits mots, doux et mignons, parfois incompréhensibles des pitchounes lorsqu’ils commencent à manier l’art du langage. Si Maman et Papa peuvent être prononcés et compris assez tôt, nos tout-petits tentent ensuite de se faire comprendre en utilisant des monosyllabes, ou des mots un peu modifiés. Je prends toujours un malin plaisir à la faire parler juste pour l’écouter. Et autant vous dire que pour être bavarde, elle est hyper bavarde (si vous me suivez sur instagram vous en avez eu un aperçu), donc c’est un bonheur. Enfin, sauf la nuit.

Vos tout-petits ont-ils des mots bien à eux ?

Les animaux

Après le fameux papa / maman, pépette s’est rapidement mise à tenter d’imiter les animaux. En premier lieu le chat, puis le poisson, puis le lion, puis le chien. Pour le poisson, c’est facile. Le chat quant à lui se retrouve avec un miaulement qui fait « Baou » plutôt que « Miaou », et ce dès qu’elle aperçoit un chat (ou tout autre félin à part le lion). Le chien, lui, c’est une histoire différente. Nous n’avons pas un gros chien qui fait « wouf wouf », mais un bouli-péteur qui sort des « wah wah wah » à tout bout de champ. Il est donc normal que pépette se mette à faire des « wah wah » quand elle le voit.

Pour les nommer dès qu’elle les voit, elle utilise parfois leur cri. Mais le plus souvent elle essaie de les nommer ce qui nous donne « Papin » pour les lapins (passion lapin tu connais?), « Sien » pour le chien, « Pia Pia » pour les oiseaux (elle adore les oiseaux et crie après chaque pigeon croisé dans la rue ou le jardin). Et le reste des animaux ? Bah « Sien » comme le chien. Que ce soit fourmi, gendarme, escargot, ours ou crabe il y a peu… On a droit à un beau « Sien » qui vient du coeur.

Oui et non

En ce moment, c’est le festival du « Nah » voire du « Non » à la maison. Elle se rebelle un peu contre tout. ce qui nous donne des scènes un peu pénibles mais aussi des scènes très drôles où elle prononce le non tout en hochant la tête pour dire oui. Je peux vous dire qu’elle nous fait bien rire dans ces cas là.

Pour le oui, c’est plutôt un hochement de tête, ou un « isss » parfois « iiii ». Elle a appris le non bien avant le oui. Histoire d’être une petite fille aussi contrariante que sa maman qui dit non même si elle veut dire oui. Mais elle commence à bien maîtriser le oui, surtout quand on lui propose un gâteau.

Donner et recevoir

Lorsqu’elle nous tend quelque chose ou qu’elle réclame quelque chose, pépette a tendance à dire le même mot « Tiens / Tion ». Les bras tendus elle fonce vers nous en s’écriant ce petit mot. Parfois avec un objet dans la main pour nous le donner, ou bien souvent les bras ouverts pour nous réclamer ce que l’on a dans mes mains. Ou ce que je cuisine. Ou ce que je mange.

Merci

D’ailleurs, quand on lui donne l’objet de son désir ou qu’elle veut exprimer son contentement, elle fait comme pour oui un grand « isss » en nous montrant toutes ses dents. On comprend vite ce qu’elle veut nous dire et c’est tout mignon. Parfois, on a juste un hochement de tête, mais ça fait l’affaire.

Les petits objets du quotidien

Il y a « Nana » pour les nounours, « Susu » pour la sucette (bouh pas bien), « Gakou » pour le gâteau et celui-ci on l’entend plutôt très souvent, « Meuyam Meuyam » pour miam-miam. Et puis, tous ces mots, toutes ces phrases qui pour elle ont un sens qui nous échappe encore. J’adore découvrir au fil du temps le sens des petits mots, vois sa manière de travailler ses intonations et essayer de répéter ce que l’on dit sans y parvenir vraiment mais pensant y arriver avec son regard plein de fierté. Bien sûr, égoïsme oblige, rien n’est plus mignon que d’entendre ses « Maman » même si « Papa » fait craquer aussi. Et puis bon, la suite viendra vite je n’en doute pas, bavarde comme elle est…

Ceci devrait aussi te plaire

Pas de commentaire

C'est l'heure de la papote !