Lifestyle Maternité

Mes petites bizarreries de maman

14 mai 2017

Si vous êtes maman, vous êtes déjà probablement passée par la case du « mais qu’est ce que je fais là? ». Et aujourd’hui j’ai décidé de parler de quelques petites bizarreries que font les mamans. Je pense qu’on en a toutes même si certaines les cachent parce que cela peut sembler étrange ou peut-être dérangeant pour d’autres, mais quand on est maman, on est maman, et on finit par faire des trucs de mamans. Même le genre de choses que l’on ne comprenait pas avant l’arrivée d’un petit bouchon à la maison.

Une histoire de pieds

Quand je voyais les parents gaga des pieds des enfants, franchement je ne pigeais pas. J’ai toujours détesté les pieds, des autres, les miens. Alors vouloir les grignoter, leur faire des bisous et compagnie c’était hors de question. Et puis pépette est arrivée avec ses petits petons parfaits et hyper expressifs. Oui. Elle les bouge tout le temps selon ses humeurs. Depuis, je fais partie des grignoteurs gagas de pieds, machine à chatouilles et à bisous sur des deux petits machins qui comptent dix orteils.

Bon, par contre, les pieds des adultes, je suis toujours fâchée avec.

De la sniffette à gogo

On va commencer par la drogue à sniffer : le bébé. Dès la naissance j’ai eu l’habitude de sentir pépette, sa tête surtout. Pendant les câlins, je posais mon nez et je sniffais son odeur de bébé. Je sais que je ne suis pas la seule, et j’ai tendance à en profiter encore de temps en temps pendant les quelques câlins paisibles qu’elle peut faire tout en la serrant fort dans mes bras (pas trop non plus hein).

Les câlins cette drogue dure

Oui on aime tous les câlins. Mais je passe mon temps à lui demander des câlins ou des bisous. Sauf que… Maintenant elle sait dire « nan ». Donc du coup c’est le festival du vent. Nan par ci, nan par là. Par contre papi et mami, eux ils y ont droit. Alors je profite des câlins et bisous que je peux avoir, et passer une journée sans, ça manque beaucoup. Il n’y a pas besoin d’attendre qu’ils grandissent trop pour se confronter au manque de câlin.

Le réveil synchronisé

Alors ça, c’est le truc, je ne sais pas vraiment comment l’expliquer. La nuit, j’ai tendance à me réveiller juste avant que pépette se réveille. Comme si je sentais qu’elle allait se réveiller, et ce sans forcément respecter des horaires réguliers. Je trouve ça marrant et à la fois assez primal. Comme si un instinct me réveille pour me prévenir que pépette va se réveiller.

L’observation, tout le temps

Si vous avez déjà suivi des articles où j’en parle, nous n’utilisons pas un babyphone avec simplement du son mais le visiophone Philips Avent. Et du coup, même après 17 mois, je l’observe toujours à travers l’écran. Pour voir si elle s’endort ou même une fois endormie pour la regarder toute paisible. Au moins ça m’évite d’aller dans sa chambre au risque de la réveiller. Dites moi que je ne suis pas la seule à observer mon bébé comme ça…

Petits petons en marche

Maintenant qu’elle marche, et qu’elle commence même à courir, je prends un malin plaisir et lui dire « tu peux aller chercher tel ou tel jouet? » juste pour la voir marcher avec ses petits petons trop mignons. Le must, c’est qu’elle revient toujours avec l’objet et un grand sourire de satisfaction qui me fait absolument craquer. C’est d’un mignon ! La voir gambader comme ça. La voir comprendre ce qu’on lui dit et assimiler la tâche qu’on lui assigne.

Voilà une petite liste assez courte, mais il y a autre petites bizarreries pourtant dans notre quotidien. Quelles sont vos petits trucs à vous ?

 

Ceci devrait aussi te plaire

Pas de commentaire

C'est l'heure de la papote !