Humeur Lifestyle

Déjà bientôt un an de toi

1 décembre 2016
Déjà bientôt un an de toi

Je n’arrête pas de me répéter mais le temps passe vraiment trop vite. Déjà bientôt un an que pépette est arrivée, j’entends par là en dehors de mon corps. Nous la rencontrions le 10 décembre dernier, et pour moi c’est toujours comme si c’était hier. Pourtant quasiment 12 mois se sont écoulés depuis. Et des sentiments, j’en ai à la pelle, tout comme des mots à lui dire. Voici une petite lettre que je lui écris, mais ici, et qu’elle ne pourra pas découvrir avant un moment, bien que je risque de lui lire, je n’en sais encore trop rien.

Trésor,

Voilà presque un an que l’on a passé ensemble. Un an à travers lequel nous avons vécu toutes sortes d’aventures. Un an à travers lequel nous nous sommes découverts, toi, moi et papa. Un an d’émotions fortes.

Pendant ces mois, nous t’avons regarder grandir, alors que notre amour pour toi faisait de même. Tu es devenu notre vie, notre tout. Tu nous as changé, et je pourrais même dire que tu nous a fait grandir. On s’est confrontés à pas mal de nouvelles choses, que ce soit d’un côté administratif, professionnel, sentimental, physique. On a appris à prendre sur soi, à masquer nos inquiétudes, à partager notre bonheur, nos rires.

Toi de ton côté, tu as commencé par apprendre à nous reconnaître, reconnaître les bruits de ton environnement. Tu as ensuite commencé à maitriser tes mains, tes bras, tes jambes. Puis, tu as appris à te retourner, à rire, à jouer, à babiller. Puis à ramper, à saisir des petits objets, à parler à ta manière. Tu es passé de plusieurs siestes courtes dont certaines sur moi à deux grandes, une le matin et l’autre l’après midi. Tu as appris à manger différemment et ne plus juste prendre le sein. Bientôt tu mangeras comme nous je l’espère, bien que pour l’instant les morceaux semblent parfois compliqués à maitriser.

Tu as également changé. Tu es passée du petit bébé à la petite fille. Tes traits se sont affinés, mais tes yeux ont gardé la même malice. Côté caractère, tu es très malicieuse comme tes yeux le trahissent, tu aimes beaucoup rire, partager. Tu donnes sans compter, tu te concentres à des moments où il ne faut surtout pas te déranger. Et même si tu aimes jouer par toi même ou t’endormir tranquillement dans ton lit, tu apprécies quand même de faire des câlins, et viens même en réclamer, de plus en plus d’ailleurs.

Au fond, je crois que je ne pourrais jamais te remercier autant que je le voudrais d’avoir autant changer ma vie. Je savais que tu allais faire l’effet d’une tornade, mais pas à ce point. Tu es la seule chose dont je suis fière. Il y a l’allaitement auquel je tiens même si c’est parfois dur, mais comme c’est pour toi que je le fais, ça revient au même. Parfois c’est dur, très dur. Je suis angoissée, je suis épuisée, j’ai l’impression d’être à bout de force, pourtant, grâce à toi je garde la tête hors de l’eau.

Franchement, quand j’y pense, un an ce n’est rien dans une vie, et pourtant, j’ai l’impression qu’il s’est passé tant de choses, en si peu de temps. Tu as changé notre quotidien, et malgré les bobos ou petites péripéties, ce n’est que du bonheur. Tu sais, on essaie de te transmettre tout le meilleur possible et j’espère que tu le ressens. J’espère que tu te gorges de l’amour qui t’entoure et que plus tard cela te donnera la force, l’espoir, et l’envie d’avancer, de croire.

Là, je te regarde dormir via le visiophone, tout en mourant d’envie de venir te câliner. Mais le sommeil t’est bien trop important pour que je vienne le perturber, alors je te laisse là, et dans le calme, je me dis, bientôt déjà un an de toi.

Pour toujours,

Ceci devrait aussi te plaire

Pas de commentaire

C'est l'heure de la papote !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.