maman

Respecter le choix d’avoir un enfant ou non

Séparateur
Partager sur facebook
0
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
0

Avoir un enfant change la vie, mais c’est d’abord un choix, tout comme celui de ne pas en avoir. Je lis souvent des commentaires visant un camp ou l’autre, mais le choix appartient à chacun et ça m’attriste de voir les gens se tirer toujours dans les pattes à la moindre occasion.

Un enfant dans un monde triste et violent

Je lis parfois des interrogations de personnes sur le fait de faire des enfants dans ce monde. Moi même étant enceinte durant les attentats de Novembre et à un mois de l’accouchement, j’ai eu peur. Peur pour mes amis sur Paris, mais aussi peur pour nous, ma future fille et moi. Je pleurais devant la télé, la main posée sur mon ventre. Sauf que même enceinte, ce bébé représentait l’amour, et l’espoir. Et depuis qu’elle est née, c’est réellement une bouffée d’oxygène.

Si les mauvaises nouvelles sont quotidiennes, il suffit d’un regard sur ma fille pour ressentir cet amour infini, l’espoir, et l’envie de continuer dans la lumière. Ne pas laisser gagner cette gangrène qui pourrit notre monde. Vivre pour le meilleur, vivre pour la joie, pour les rires. D’ailleurs, depuis quelques temps, nous n’avons même plus la télé dans le salon. On ne voit donc que les news les plus importantes sur le net, pas d’infos pendant les repas ou de médias qui chercheraient à nous miner. Maintenant, c’est nous trois, et notre bonheur. Même si oui, une fois dehors, la crainte est assez présente qu’il se passe quelque chose, avec la violence ambiante.

Mettre la pression d’un côté ou de l’autre

Qui n’a jamais entendu passé un certain âge « bon alors, c’est pour quand le bébé? ». Et franchement, c’est assez pénible cette pression qu’on peut subir juste avec une seule phrase. Et ce que l’on veuille un enfant ou non. Mais ce n’est pas juste je trouve. Si certains ne veulent pas d’enfants même à 36ans tout ça, pourquoi les blâmer, pourquoi insister ? Chacun fait son propre choix. On peut vivre heureux avec des enfants, tout comme sans enfant. Ce n’est pas non plus parce qu’on a un enfant qu’on doit mettre la pression à ses proches qui n’en veulent pas.

Cependant, ceux qui n’ont pas d’enfants se doivent aussi de respecter ceux qui en ont. Ainsi, se plaindre des parents qui parlent de leurs enfants à répétition, qui partagent des photos, des anecdotes, des moments de vie, ne sert à rien. Si les enfants, ou vos amis devenus parents vous agacent alors évitez ces personnes. C’est dur à dire mais c’est vrai. Si vous n’êtes pas capable de respecter leur choix, ce n’est pas à eux de cacher leurs joies / inquiétudes / angoisses mais à vous de passer votre chemin (ou scroller votre page).

En fait, j’aimerais que chacun respecte le choix de l’autre sur le fait d’avoir un enfant ou non. Certains ne se sentent pas la fibre parentale, d’autres ne pensent pas avoir les moyens (oui il faut y penser aussi), d’autres n’en veulent juste pas. Et d’autres en veulent pour laisser une trace sur Terre, pour connaitre la parentalité, pour aimer encore plus fort, parce que l’horloge biologique sonne l’heure, que sais-je encore. Bref, qu’on ait un enfant ou pas, il n’y a pas besoin de se tirer dans les pattes. Chacun fait comme le souhaite et on n’a pas à forcer la main à quiconque sur ce sujet.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
PARTAGE

Ça pourrait t'intéresser

Séparateur

Laisse-moi un commentaire

Séparateur
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
HarleyLife is a DIY Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Life is a DIY
Invité

Je suis tout à fait d’accord. En revanche, je pense qu’il faut distinguer les parents qui aiment parler de leurs enfants, de leurs joies, découvertes etc, et ceux qui ne parlent plus uniquement que de ça, qui en ont fait leur principal centre d’intérêt. Comme le dit si bien l’émission, « on n’est pas que des parents » 🙂

MamanHarley

Séparateur
Laura

Maman épanouie, je partage mes aventures de famille, mes lectures, mes coups de cœur et parfois quelques recettes végétales.

Instagram

Séparateur

Suivez-moi

Séparateur