Humeur Lifestyle

Et le second bébé c’est pour quand ?

5 octobre 2016

On reste encore du côté des mamans et des bébés après le dernier journal de maternité avec une question qui revient quasiment tous les jours : Et le second bébé c’est pour quand ? Je vais répondre à cette question en toute franchise, et je sais que certains propos peuvent être durs, mais c’est comme ça que je me sens actuellement. De plus, si je ne suis pas du genre à vouloir enchaîner les grossesses, je n’ai rien contre celles qui le font, et vous comprendrez pourquoi.

Une question de récupération physique et mentale

En premier lieu, même si j’ai adoré être enceinte, je ne me vois pas recommencer cette aventure de suite. Certes sentir la vie grandir dans son bidon c’est génial, et l’accouchement un jour merveilleusement douloureux. Mais non, pas maintenant. Je me rends compte que les hormones de grossesse maintiennent à un niveau de santé super génial, le moral aussi, les beaux cheveux tout ça, et ça dure quelques mois après l’accouchement. Sauf que la chute de ces dites hormones est assez rude, et j’ai parfois l’impression d’avoir un corps en ruine. Je me sens fatiguée, épuisée, vidée de toute énergie avec des algies incongrues. Ajoutons à cela la fatigue de gérer un bébé pour la première fois de sa vie, je trouve qu’être une maman débutante demande énormément d’énergie. J’ai envie de laisser mon corps tranquille pour le moment, le laisser refaire le plein et reprendre des forces, ce qui n’est pas toujours très évident avec l’allaitement qui peut parfois fatiguer. Non, franchement, je ne me vois pas enchainer deux grossesses d’affilée.

De plus, je parle de récupération mentale. Pourquoi ? Tout simplement car la grossesse, devenir maman, c’est quelque chose d’immense. Etant quelqu’un d’hypersensible, je vis un peu tout de manière décuplée et parfois je me dis que cette première aventure est un défi que j’ai relevé mais dont il faut que je me relève maintenant. C’est un peu dur à expliquer mais j’ai besoin mentalement d’être maman mais d’accuser le coup d’être maman pour la première fois avant de remettre ça.

Une question de sentiments

C’est là où ça fait mal. Ma fille est devenue ma vie. La seule chose dont je sois réellement et viscéralement fière. J’ai vécu, survécu à sa conception, son arrivée au monde. Et depuis ce jour, mon coeur lui est entièrement dédié. Je l’aime tellement fort. Chaque première fois, chaque nouveauté, chaque sourire me réchauffe le coeur d’une façon que je n’avais jamais connue. Et c’est tellement fort, que je me dis que pour l’instant je suis incapable d’aimer un autre bébé de cette façon. C’est très dur, mais je lui consacre tellement d’amour, qu’il ne m’en reste plus beaucoup pour un autre éventuel bébé. Je ne peux pas. Je désire me consacrer à 100% à ma fille pour le moment, et lorsqu’elle deviendra plus indépendante dans quelques années on verra pour agrandir la famille.

Ce qui est dur mais pour moi, c’est aussi les peurs et les inquiétudes. On dit toujours qu’on s’inquiète beaucoup plus pour le premier enfant car on découvre le monde de la maternité et que ça va mieux pour les suivants. Mais ces inquiétudes prennent beaucoup de place. Petits bobos, petits virus, courbe de poids, prise du sein. Tout peut être source de stress plus ou moins important. Et là aussi, je n’ai pas envie de m’imposer de nouveaux stress avec une grossesse tout en élevant un petit bouchon tout dépendant, qui ne marche pas, ne parle pas, et qui a énormément besoin de sa maman (pour ne pas dire tout le temps).

En fait, je ne veux tout simplement de second enfant pour l’instant car ce serait bien trop pour moi. J’aime ma fille plus que tout et je veux en profiter au maximum. Plus tard, elle prendra un peu plus son envol et il est fort probable que l’envie de pouponner me revienne. Et quand à la réflexion « mais tu es jeune et déjà dans les couches profites-en », j’ai envie de répondre « justement je suis jeune et je ne veux pas bâcler mes années de nouvelle maman, je veux en profiter pour elle, pour moi, pour notre famille, et j’ai encore le temps de penser au second ».

Comment vous êtes-vous décidées pour vos enfants et vos grossesses ? Car franchement, j’ai l’impression d’être un ovni de penser tout ça, et ça me trotte pas mal dans ma petite tête.

Ceci devrait aussi te plaire

11 Commentaires

  • Répondre Elsa (Envie d'une recette végétalienne ?) 5 octobre 2016 à 21 h 04 min

    Coucou Harley ! Tu es tout sauf un ovni tu sais… 🙂
    Pour mes enfants j’ai aussi attendu un peu et j’ai trouvé ça super de profiter avant de repartir 2 fois pour cette belle aventure.
    La seule chose que j’osé contredire dans ton texte est que si incroyable que ça puisse paraître… le 2e on l’aime autant et le 3e aussi (après je sais pas mais je suppose que oui ! ^^) Du coup je me demande parfois si mon coeur ne va pas exploser mais… Il tient bon !
    Prends ton temps va. Ta fille est encore un tout petit bébé ! 🙂
    Bisous tout plein.

    • Répondre Harley 6 octobre 2016 à 21 h 12 min

      J’imagine qu’on a le double, ou le triple (etc) d’amour à donner quand on rencontre nos autres enfants, en fait il faut juste que je me remette de tout cet amour ahah. Mais du coup, j’en profite et on verra par la suite ce que nous réserve le futur 🙂

      Plein de bisous

  • Répondre Torhia 5 octobre 2016 à 22 h 10 min

    Bonsoir ^^
    Il est vrai que nous avons décidé de n’en avoir qu’une pour des raisons personnelles. Mais je vois TOUT À FAIT ce que tu veux dire ! À la fois tout ce bonheur, tellement immense, tellement intense, et la moindre petite chose peut m’angoisser si fort ! Il est vrai que remettre ça en si peu de temps c’est… courageux ^^Ma mère me disait qu’elle pleurait lorsqu’elle était enceinte de mon petit frère parce qu’elle avait peur de ne pas pouvoir l’aimer autant que moi, mais que le jour de sa naissance, le tsunami d’amour est arrivé, naturellement, comme pour moi, sa première. Mais j’imagine qu’il y a un temps pour tout 🙂
    En tout cas, si les gens pouvaient arrêter avec cette question ce serait pas mal :p

    Bonne soirée ! Bisous !

    • Répondre Harley 6 octobre 2016 à 21 h 10 min

      Mais ouiiii, en plus ils mettent un peu la pression avec cette question. Si tu réponds que tu n’en veux qu’un ou pas de suite pour le second on te regarde comme si c’était pas la bonne réponse, c’est pénible.
      C’est une belle histoire pour ta maman <3 C'est vrai que ce bonheur c'est indescriptible !

  • Répondre Corentine 6 octobre 2016 à 12 h 12 min

    On te pose cette question tous les jours ??? Mon dieu, j’ai de la chance alors…car je ne l’ai pas encore entendue une seule fois, et tant mieux, c’est encore beaucoup trop tôt.(ma fille a 9 mois)
    Je suis d’accord avec toi sur le fait que le corps et l’esprit ont besoin de se « reposer »; depuis l’accouchement j’ai l’impression de ne faire que ça.
    Concernant les sentiments…L’amour ne peut que se multiplier. Tu aimeras toujours ta fille aussi fort, et même si un petit bout pointait le bout de son nez, je suis persuadée que tu saurais lui faire la même place dans ta vie et dans ton cœur 🙂

    • Répondre Harley 6 octobre 2016 à 21 h 09 min

      Je me doute que les sentiments se multiplient, mais j’avais jamais ressenti ce lien si exclusif pour l’instant. Mais sinon oui, on me pose souvent la question, au travail en général « tiens comment va ta fille…blabla…Et le second c’est pour quand ? » ça ne rate presque jamais !

  • Répondre chezlorette 6 octobre 2016 à 12 h 22 min

    On te pose déjà la question?
    Ici ça a commencé quand le ptit cheyenne a eu un an. J’en ai trèèèès envie mais pour le coup c’est le papa qui veut attendre et surtout, le filou, a peur que je me déteste à nouveau à cause du lest (que dis-je? des kilos que je risque de reprendre), du coup il me raisonne mais j’en ai marre d’attendre 🙂

    • Répondre Harley 6 octobre 2016 à 21 h 07 min

      Aaaah Aller Papa dépêche toi !
      Après c’est un choix qui se fait à deux et vous trouverez votre moment bien à vous quand il faudra 🙂

  • Répondre Louanne Dac 6 octobre 2016 à 13 h 22 min

    Moi j’ai eu envie vers ses 1 an et demi quand elle à commencer à devenir petite fille et plus bébé 🙂

    • Répondre Harley 6 octobre 2016 à 21 h 07 min

      C’est vrai que c’est assez flagrant le passage à petite fille et plus trop bébé, du coup, je comprends que l’envie puisse revenir 🙂

  • Répondre Mlina 6 octobre 2016 à 21 h 12 min

    Un article tellement émouvant car il me parle beaucoup et ça me rassure. Merci pour ce billet qui me fait beaucoup de bien.

  • C'est l'heure de la papote !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.