Choisir le mode de diversification alimentaire de son bébé

Choisir le mode de diversification alimentaire de son bébé

Séparateur
Partager sur facebook
0
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
0

On se retrouve aujourd’hui après un journal de maternité pour parler toujours de bébé, mais cette fois-ci de son alimentation. La diversification alimentaire est un sujet qui taraude bien des parents, surtout depuis l’émergence fulgurante de la fameuse DME : Diversification Menée par l’Enfant. Ici on est passé par de la diversification classique, mais parfois je me dis que la DME c’est plutôt très chouette aussi.

Et vous, êtes-vous passés par la DME ou une diversification classique ?

La Diversification Menée par l’Enfant

Ce procédé de découverte de la nourriture est simple : bébé découvre à son rythme, directement par morceaux cuits ou crus très murs. Au fil du temps, il apprendra à découvrir les différentes textures, mais sans passer par la case du fan de purée débutant. L’avantage, c’est que bébé découvre les différentes textures au fur et à mesure, et il maîtrise plus rapidement la machouille. Et puis, pas besoin de blender ni autre, juste de quoi cuire. Dans l’idée c’est vraiment très plaisant…

Mais… Pour les accrocs à la précision, au dosage, au contrôle, c’est moins plaisant. Bébé peut ne manger que peu, et les parents ne peuvent pas toujours contrôler la quantité de nourriture ingurgitée avec les petits bouts restants éparpillés partout. De plus, pour commencer il faut que bébé montre un réel intérêt pour la nourriture et se tienne bien assis seul. Nous ce n’était pas le cas vu qu’on a commençé à 5mois et trois semaines, elle ne tenait pas assez bien assise pour s’y lancer. La peur de l’étouffement peut aussi jouer sur le mental des parents et leur faire faire machine arrière en préférant une diversification classique.

La Diversification Classique

Pour celle-ci, c’est simple : purée / compote / yaourt. En fait, il s’agit de la diversification la plus répandue. Certains pédiatre ne veulent même pas entendre parler de la DME à cause du non contrôle des quantités ou des vitamines et bien faits, bébé ne mangeant que ce qu’il a envie. Ici, on cuit, on mixe, on voit la quantité, toutes les vitamines sont mélangées. En fait, c’est un peu le plus simple pour le contrôle des apports à bébé.

Sauf que, bébé doit apprendre à maîtriser la cuillère, ce truc dur que les parents leur collent dans la bouche avec en plus des trucs à la texture bizarre dedans. Ensuite, bébé doit s’habituer à avaler correctement la purée ou compote ou autre texture lisse pour le départ. Mais par la suite, il faut qu’il apprenne à manger des morceaux, et là, ça coince un peu. En fait, dès les premiers morceaux cuits ou très murs, on se retrouve dans une configuration de début de DME. Du coup, c’est un peu deux diversifications l’une après l’autre. Mais la classique présente l’avantage de pouvoir être débutée un peu plus tôt que la DME en général et le contrôle est mieux assuré.

Choisir le mode de diversification alimentaire de son bébé

Qu’en est-il à la maison ? 

Nous avons commencé la diversification à 5 mois et trois semaines après que le pédiatre ait commencé à nous pomper l’air avec dès le quatrième mois (à trois mois c’était le biberon). Mais nous avons quand même attendu d’être presque à six mois pour commencer. D’abord, les compotes, qui ne rencontraient pas de succès du tout. Puis les purées en format glaçon pour ne pas gaspiller, jusqu’au jour où elle s’est sifflé deux glaçons et en réclamait encore. On est passé au format petit pot bio et maison dès ce moment là.

Puis, j’ai commencé à me poser des questions sur les légumineuses que l’on a introduit vers la fin des huit mois, et ensuite les morceaux (les protéines ont été introduites assez tôt avec du tofu soyeux/ferme). Au début, dans ces huit mois, elle mangeait des prunes bien mûres, ou des abricots, mais je pense que c’était plus de l’écrasé qu’elle avalait assez grossièrement pas vraiment des morceaux mâchés. J’ai donc décidé de commencer les vrais morceaux. Sauf que… la peur de l’étouffement n’était pas loin du tout. Cette peur qui me suit depuis le début de la diversification. Bien que bébé ait un réflexe de rejet des aliments pour éviter l’étouffement, ça me hante quand même.

A neuf mois et demi, j’ai donc commencé à chauffer des fruits vapeur pour qu’ils soient bien tendres, en commençant par une belle poire. Je l’ai installée à table, lui ai présenté les morceaux. Elle les a attrapé d’elle-même pour les porter à la bouche et mâcher seule en avalant comme une grande. Mon coeur battait la chamade et je croisais tout ce que je pouvais pour éviter l’étouffement, mais tout s’est bien passé dans l’ensemble. Hormis un gros bout qui s’est détaché et l’a gêné, elle a bien mangé sa poire. En prenant même plaisir à tripoter, mâcher ses morceaux.

Au final, je suis contente d’être passée par la diversification classique qui m’a permise de voir les quantité mangées par pépette tout en m’assurant d’une certaine sécurité égoïste. Mais il est vrai que la DME est très attirante. Elle permet à l’enfant de faire ses propres choix, de manger ce qu’il souhaite, comme il le souhaite, et parfois, je regrette de ne pas avoir un peu plus attendu pour tenter ce mode de diversification alimentaire. Maintenant que bébé peut manger des morceaux, on mélange un peu en alternant les repas, purée le midi, morceaux au goûter, purée lisse le soir avec bien sûr, tétée à volonté au fil de la journée. D’ailleurs, je vous prépare une journée type avec pépette qui a maintenant plus de neuf mois, pour donner un exemple d’organisation avec la reprise du travail tout en maintenant l’allaitement maternel.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
PARTAGE

Ça pourrait t'intéresser

Séparateur

Laisse-moi un commentaire

Séparateur
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Amandine Robillard Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Amandine Robillard
Invité

Je conseille ton blog à toutes mes copines maman ou qui attendent un petit baby, et elles en sont toutes ravies !

MamanHarley

Séparateur
Laura

Maman épanouie, je partage mes aventures de famille, mes lectures, mes coups de cœur et parfois quelques recettes végétales.

Instagram

Séparateur

Suivez-moi

Séparateur