Lifestyle Maternité

Pourquoi je continue d’allaiter mon bébé à 8 mois ?

7 août 2016

Déjà huit mois que bébé profite du bon lait maternel de maman, alors qu’au début, je pensais allaiter pendant 3mois, si j’y arrivais. Et puis au final je suis arrivée à quatre mois, puis aux six mois recommandés par l’OMS, et… J’ai continué. Tant que pépette demande le sein, je lui offre, c’est aussi simple. Du moins pour moi et pour mon homme c’est simple, pour l’extérieur de notre cocon un peu moins. Et comme c’est la semaine mondiale de l’allaitement, j’ai souhaité participer en parlant de ce choix de prolonger l’allaitement au sein de ma fille.

Des moments rien qu’à nous avec bénéfices

Dès ma grossesse, j’ai été fusionnelle avec ce petit être dans mon bidon. J’ai aimé être enceinte (non je ne remets pas ça de suite hein par contre), et lorsque bébé H est venue au monde, j’ai su que je serais fusionnelle avec elle. J’ai senti cette chaleur, cet amour, cette plénitude de la sentir contre moi. Et alors quand elle prend le sein (hormis les premiers jours), c’est un peu comme une prolongation de cet état de fusion. C’est un peu comme si elle dépendait encore de moi, tout en prenant son bon lait, au chaud contre maman. Mais c’est surtout un moment apaisant qui me fait me sentir fière. Fière de nourrir ma fille au sein, fière de lui avoir insufflé la vie et continuer à lui donner tout ce que je peux. Je partage mon être, mon corps, avec elle. Je suis une femme biologique, de plein gré, je l’assume et en aucun cas cela entrave ma force d’être. Je suis un mammifère qui se sert de ses attributs naturels. Une vache à lait qui aime câliner / donner la têter pour se sentir moins lourde (moment glam). Honnêtement, l’allaitement de bébé H dépendra d’elle et de son détournement du sein.

Il est vrai que l’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à six mois. Et ensuite hop, diversification alimentaire. Or, il est tout à fait recommander de poursuivre l’allaitement maternel tout en pratiquant la diversification. Bébé trouve des apports en acides gras (AA et DHA qui jouent un rôle dans la maturation cérébrales), en protéines, en bon cholestérol, en anticorps et protéines de défense immunitaire, des vitamines. Bref que du bon.

Et pourtant, plus de six mois semble trop 

Je sais que huit mois ce n’est pas grand chose, même si j’en suis déjà très fière. Mais, même à huit mois d’allaitement il y a des réflexions qui font mal ou qui m’agacent. Voici un exemple de questions / réflexions qui peuvent me piquer un peu au vif :

Mais tu comptes allaiter jusqu’à quand ?

Elle a plus de six mois, tu vas pouvoir arrêter non ?

Discussion avec une pharmacienne pour des tips sur le boost de lactation naturel :
Vous pouvez vous reposer et dormir en même temps que bébé, ils dorment bien quand ils sont tout petit.
Elle a sept mois.
Ah, mais vous savez c’est déjà bien sept mois… *silence*

Il faut rompre le lien par l’allaitement.

En France, le taux d’allaitement est le plus faible d’Europe. De plus, lorsqu’on regarde les enfants allaités au sein, seulement 25 % l’étaient encore à six mois, et seulement 9% l’étaient à un an. Alors que le lait maternel est toujours physiologique et bénéfique pour l’enfant jusqu’à un an. Bien souvent, l’arrêt de l’allaitement concorde aussi avec la reprise du travail. Il peut être difficile de poursuivre un allaitement tout en travaillant si l’on a pas la possibilité de tirer son lait (engorgement, baisse de production due à la baisse des tétées). Et d’ailleurs, je trouve ça pas vraiment normal que les entreprises (surtout avec beaucoup de personnel) ne mettent pas toujours une salle disponible pour que les employées puissent tirer leur lait, ou même allaiter si la condition est là. Certaines entreprises disposent de fumoirs mais aucune salle d’allaitement et il faut se tirer le lait aux toilettes. Je ne sais pas, mais je ne comprends pas.

Le regard des gens changent aussi. Un tout petit bébé allaité, c’est mignon. Mais passé quelques mois, il est jugé ‘trop grand’ pour boire le lait de maman au sein. Après, plus le bébé grandit, plus la dimension sexuelle des seins reprend le dessus et cela gêne. La maman ne disposerait alors toujours pas pleinement de son corps (alors que si hein, c’est au contraire car on est en accord à 100% avec son corps et sa nature qu’on allaite) selon certains esprits. Et ça coince. On retrouve cette façon de penser dès que bébé est un peu grand ou que maman allaite en public. Au bout d’un moment, la sexualisation commune des seins revient comme un boomerang et l’allaitement se transforme en sujet /vision tabou. En fait, il est préférable de montrer entièrement ses seins devant des millions de personnes en étant une pop-star, qu’un bout de sein devant quelques passants étant une maman qui allaite son enfant. C’est très agaçant. Je ne répète, l’allaitement est naturel, et pas seulement sur les trois voire six premiers mois de vie.

Pas de guerre entre le sein ou le biberon

Pour conclure, je voudrais dire que même si je suis épanouie dans mon allaitement, même si j’en vante les mérites, et si je n’ai pas de tabou à ce sujet, je ne rejette pas le biberon. Ma fille n’en prend pas, et si elle en prend se sera pour chez la nounou, pas tant que je suis présente. Mais je ne critique pas les mamans qui font le choix du biberon.

Allaiter, c’est partager son corps en plus de la grossesse, c’est donner de soi. C’est hyper pratique et économique avouons-le, et surtout naturel, mais si une maman ne se sent pas d’allaiter, pourquoi la forcer ? Tant que bébé à les apports dont il a besoin, je ne juge pas la maman. Bien que les femmes qui gardent leur seins en tant que joujoux sexuels pour leur mari et préfèrent du coup donner un biberon, ce genre de réflexion me fait tiquer. En plus, si tu allaites, les joujoux sexuels sont encore plus gros au plaisir probable du futur papa alors bon. En fait, c’est comme pour le végétalisme, je demande qu’on me respecte si je ne consomme rien d’animal, ici, je demande qu’on me respecte de continuer d’allaiter et de sortir mon sein pour nourrir ma fille. Je ne vais pas aller taper sur les gens qui vont manger un steak devant moi ou qui donne un biberon, on a tous notre vision du monde.

Je suis fière d’allaiter (l’une des rares fiertés de ma vie avec mon accouchement) et je le montre. Cela ne fait pas de moi une meilleure maman qu’une maman biberonnante, mais je demande juste qu’on respecte ce choix pour ces huit mois présents et ceux à venir.

Ceci devrait aussi te plaire

6 Commentaires

  • Répondre Maman-Tout-Terrain 8 août 2016 à 10 h 44 min

    C’est dommage cette idee qu’il faut arreter de faire teter son enfant apres six mois… Parce que c’est la aussi que les tetees deviennent le plus sympas, avec plus d’echanges, de sourires, de petits jeux… Pour les Mamans que l’allaitement ne rebute pas, c’est dommage de se priver de ces moments 😉

    • Répondre Harley 21 août 2016 à 21 h 05 min

      C’est clairement dommage oui car ce sont des moments de complicité trop cools 🙂

  • Répondre P&M 18 février 2017 à 11 h 05 min

    Ma fille va avoir 8 mois. Les remarques des gens m’ont fait me poser beaucoup de questions sur l’allaitement. Je travaille, la petite va chez la nounou mais je n’ai plus besoin de tirer mon lait car à midi elle ne prend plus de lait. Mon mari heureusement lui m’encourage à continuer. Je me retrouve beaucoup dans ton article et définitivement oui je continuerai, jusqu’à ce que béboune se détourne définitivement du sein (elle se sevre seule progressivement pour l’instant en prenant de moins en moins). Ce sont des instants magiques et ma plus grande fierté.

  • Répondre Irene 7 avril 2018 à 22 h 13 min

    Superbe réflexion! Tout pareil par ici 🙋🏻‍♀️ 8 mois et pourvu que ça dure encore!

  • Répondre annie 25 juillet 2018 à 13 h 43 min

    C’est plutôt progressiste de donner le sein, et même un peu rebelle 😀 (oui, c’est rebelle de pas céder à la facilité et à la société de consommation !)
    T’es une héroïne.

  • Répondre NE2S 3 août 2018 à 10 h 55 min

    Un article juste magnifique il n’y a pas d’autres mots . Je me suis complètement retrouvé à travers t’es dires, bébé a aussi 8 mois et l’allaitement est ma plus grande fierté, j’espère pouvoir continuer encore longtemps, t’en que mon poussin le voudra, mes seins seront toujours là pour lui . Peut m’importe les commentaires des gens, jamais je n’y est fait attention !

    Tout ça pour dire que ton point de vue est génial 👏🏽

  • C'est l'heure de la papote !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.