Humeur Lifestyle

Le végétalisme ne tue pas les bébés, la bêtise oui

20 juillet 2016

Depuis quelques temps, les végétaliens et leurs bébés sont de nouveaux sous les projecteurs. La cause un nouveau cas de bébé italien végétalien hospitalisé, avec négligence des parents. Le bébé est âgé de 14mois et pesait lors de l’hospitalisation très peu pour son âge, même pas le poids d’un bébé de trois mois.

Si le régime imposé par les parents a été néfaste pour l’enfant, on ne peut pas se rendre compte seulement à 14 mois que bébé ne pèse pas assez. Il y a des visites de contrôle, on s’inquiète si l’on voit que bébé ne prend pas de poids. Selon moi, le régime était pauvre, oui, mais c’est surtout le manque d’attention des parents qui m’interpelle. Du coup, cette histoire m’a agacée, et puis d’un coup, pouf, tout le monde devient un spécialiste de la nutrition infantile surtout végane, et les carnistes omnivores, se sont sentis l’obligation de taper sur les parents végétaliens qui élèvent leurs enfants selon leur éthique. A coup de promesse de mort de l’enfant, de carences, de non développement, et bla et bla et bla mais à un moment, il faut ouvrir les yeux et se renseigner avant d’ouvrir sa mouille.

Lait maternel ou infantile vs lait végétal en brique

Pour nourrir un bébé, l’aliment essentiel est le lait, normalement maternel, avec allaitement exclusif pendant 6mois (mais si c’est d’avantage c’est mieux). Si maman n’allaite pas, il faut passer par des laits infantiles, enrichis en vitamines, en minéraux, et tout ce qu’il faut pour que bébé grandisse. Et là, j’ai bien dit des laits infantiles (genre Premiriz)…. PAS DU JUS VEGETAL ! Du lait en poudre, en boîte, de riz, d’amande, de soja, enrichi, pas de la brique simple qu’on trouve en rayon bio ou lait animal du supermarché (encore il y a peu on me rapportait une histoire de bébé carencé car la mère ne lui donnait que du lait de soja en brique).

C’est comme donner du lait de vache Candia ou autre à un bébé au lieu d’un lait Gallia ou je ne sais pas quoi. On ne donne pas un lait pauvre à un bébé, mais un lait infantile, un lait adapté à son âge. Alors quand j’entends ces histoires de négligence et qu’on se rend compte que le bébé était nourri par des briques de soja pauvres, j’ai envie de m’arracher les cheveux. Le problème vient bien de la bêtise, due à de la désinformation.

La B12, ou la carence infernale

Quand on devient végétalien, on se renseigne pour optimiser le régime alimentaire (si bébé est allergique aux protéines de lait de vache, on se renseigne sur les alternatives, c’est la même chose pour les bébés véganes). On fait des recherches, on s’informe sur les associations pour optimiser l’assimilation des vitamines et minéraux, on se supplémente en B12, vitamine D et en iode grâce par exemple à la Veg1 qui apporte tout ce qu’il faut. Et pour les enfants, c’est pareil.

Pour parer aux carences, on peut donner 1/2 de Veg1 par exemple par jour à un bébé dès ses six mois jusqu’à ses deux ans pour lui fournir les apports nécessaires à son développement (2,5 μg par jour), même si les laits infantiles sont complets et que la mère apporte également de la B12 via son lait au stade de 96% des besoins jusqu’à 12mois. L’excès en vitamine B12 est très rare car elle est facilement éliminée.  La diversification quant à elle est nécessaire après 6 mois d’allaitement maternel car ce sont le fer et le zinc qui ne sont plus disponibles en quantité suffisante et non la B12 comme certains le crient haut et fort.

D’ailleurs tous les bébés ont droit à une prescription de vitamines depuis leurs premiers jours qu’ils soient nourris au sein ou au biberon de lait infantile végétal ou animal. De plus, les bébés ne mangent que peu de viande, acidifiante pour leur organisme, et n’en récupèrent donc très peu de vitamines. Et il faut savoir que même les omnivores peuvent manquer très souvent de B12. Donc non, les carencés ne sont pas forcément véganes. Une mère omnivore carencée peut engendrer une carence chez le bébé, sauf que là, on ne l’assommera pas de reproches sur son régime alimentaire. Par contre chez une maman végétalienne ce sera service social.

D’autre part, il est important pour la maman végétalienne souhaitant allaiter de se supplémenter en B12 afin d’avoir un stock suffisant et de pouvoir en fournir suffisamment à l’enfant. Dès la grossesse, l’enfant puise dans les stocks de la mère afin de se constituer une réserve de B12 correspondant à ses quatre premiers mois de vie, si la mère est en carence, non seulement il ne peut pas faire le plein, mais risque des problème de développement.

Un régime adapté mais stigmatisé

De plus, j’aimerais ajouté le résultat d’une étude de l’Association Américaine de diététique « Les alimentions végétarienne et végétalienne bien planifiées sont appropriées à tous les stades de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, et pour les athlètes. Planifiées de façon adéquate, elles satisfont les besoins nutritionnels des bébés, des enfants et des adolescents, et contribuent à une croissance normale. », je trouve que c’est quand même bien clair.

J’étais végane pendant ma grossesse, pendant l’allaitement exclusif, toujours pendant la combinaison allaitement + diversification, et pourtant ma fille a plus que doublé son poids, grandit bien, est très éveillée, donc il faut arrêter de tout généraliser. Franchement, j’en ai marre de lire des sottises, j’ai peur que la stigmatisation du régime végétalien chez les bébés / enfants ne conduisent à d’autres enlèvements aux parents par les services sociaux. Les parents souhaitent inculquer des valeurs d’amour, de respect, de tolérance, mais non, ça ne plait pas. Et puis, quand on parle de la mort d’un bébé, c’est quoi la première cause ? L’étouffement, l’accident, et non pas le végétalisme alors stop.

De toute façon, le régime végétalien est une mode, et puis on consomme pas de produits estampillés par les plus gros lobbys ou l’industrie pharmaceutique donc forcément rien n’est bon pour bébé. Et puis, un enfant malade de quelconque pathologie mais avec un régime carné, c’est bien moins intéressant et ça donne beaucoup moins de clics qu’un nourrisson végane et leurs parents irresponsables.

Pour en savoir plus

Non, l’alimentation végane  ne tue pas les bébés sauf si forcément on ne se donne pas la peine de répondre aux besoins nécessaires de l’enfant, mais la bêtise oui. Si par hasard vous êtes végétariens/végétaliens et souhaiter obtenir des réponses à vos questions, orientez vous vers des associations véganes qui sauront vous guider, ou rejoindre des groupes facebook. Franchement, c’est pénible, d’entendre ces réflexions, ces exagérations, de voir ces airs inquiets sur le végétalisme et les bébés. En attendant voici quelques liens qui pourront vous être utiles :

Pour finir, voici une petite vidéo de l’ami Gurren Vegan très bien ficelée, claire et précise, et qui m’a touchée concernant l’allaitement maternel mais ça j’y reviendrais plus tard.

Ceci devrait aussi te plaire

23 Commentaires

  • Répondre nessavegane 20 juillet 2016 à 14 h 08 min

    Bravo ! Super article 🙂

  • Répondre Arno Kikoo 20 juillet 2016 à 15 h 07 min

    Comment ? Depuis quand la bêtise a-t-elle tué ? #complot #lobbyvegan
    (bon article en tout cas, bien qu’un peu technique pour les non parents ^^)

    • Répondre Harley 22 juillet 2016 à 14 h 38 min

      #complotscomplotseverywhere

  • Répondre Maman-Tout-Terrain 21 juillet 2016 à 4 h 39 min

    Bonjour, je ne suis pas vegan du tout (je suis donc carniste? 😉 ) mais je trouve ton billet tres juste ! Il appartient a chaque parent de se renseigner sur des apports dietetiques equilibres pour leur enfants, et ce quel que soit leur regime. J’imagine bien qu’un article sur des parents vegan qui laissent leur enfant mourir de faim se vend bien… mais de mon experience et de mes lectures, j’ai souvent eu l’impression inverse de parents omni qui ne s’inquiete pas (assez) de la bonne nutrition pour un enfant, parce que « manger c’est normal »… alors que les parents avec d’autres regimes alimentaires sont hyper attentifs a ses sujets.
    Bref, merci pour ton article en tout cas. Je le garde sous le coude pour m’y referer un jour ou l’autre si je me pose des questions ou y orienter d’autres parents.

    • Répondre Harley 22 juillet 2016 à 14 h 41 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire, je suis d’accord sur le fait que les parents omnivores prennent les habitudes alimentaires des bébés/enfants pour acquises alors que non, tout change tout le temps. Il faut toujours faire attention aux apports des bébés 🙂
      Et merci pour ta lecture !!

  • Répondre Assmat31 21 juillet 2016 à 13 h 09 min

    Merci pour cet article !
    Mon fils est omnivore (il mange de la viande et du fromage à l’occasion, genre 1x/mois, sinon il est végétalien comme moi), et je suis usée des remarques de l’entourage… Tellement usée que je n’en parle plus, même pas au pédiatre !

  • Répondre Harley 22 juillet 2016 à 14 h 42 min

    Oh oui, les remarques, c’est blessant et surtout usant. Mon pédiatre m’a blablaté des bêtises aussi, mais en fait ils sont obligés de dire ce qu’on leur dit de dire « genre la viande à 6mois » bla bla, c’est très rare de tomber sur des pédiatres qui acceptent le végétalisme d’une famille.

  • Répondre Elsa (Envie d'une recette végétalienne ?) 26 juillet 2016 à 11 h 58 min

    Merci, tellement ! ❤

    • Répondre Harley 26 juillet 2016 à 14 h 30 min

      Merci à toi pour la lecture 🙂

  • Répondre Celine 26 juillet 2016 à 12 h 14 min

    J’adore ! Enfin un texte qui explique les choses. Merci pour cet article formodable !

    • Répondre Harley 26 juillet 2016 à 14 h 31 min

      Merci beaucoup Celine, on lit tellement tout et n’importe quoi que parfois il faut mettre les points sur les i 🙂

  • Répondre Cooking in June 26 juillet 2016 à 15 h 37 min

    Merci pour cet article ! Ça fait du bien !
    xxx
    Irène

  • Répondre Tony 27 juillet 2016 à 10 h 59 min

    Petit rectification, le lait maternel est bénéfique pour bébé mais pas au delà de 6 mois pour ne pas dire moins, car pendant les 4 premiers mois il aura pris tout ce qu’il en a besoin de maman (immunité), après faudra passer à autre chose. Surtout maman qui doit brisé ce lien par allaitement, un sevrage pour les 2. « Médical »

    • Répondre Marjo 29 juillet 2016 à 13 h 37 min

      Au risque d’être embêtante, l’allaitement long est encore plus bénéfique pour la santé. Plus l’allaitement est long, plus l’enfant en retirera des avantages, et ce tout au long de sa vie. En revanche, ceci n’est vrai si bien sûr il convient à maman et bébé.

    • Répondre chezlorette 2 septembre 2016 à 0 h 19 min

      euh????
      n’importe quoi?

    • Répondre Sarah 18 septembre 2016 à 15 h 30 min

      J ai allaité mon fils jusque ses 3 ans …. j ai pas été anémiee et mon fils était pas Gaga. .. alors que pour mon aînée j ai du arrêtée l allaitement à 3 semaines car mon lait été pas nourrissant et la j ai été anémiee et ma fille est passé au lait maternisé faute de lait. Ma fille…hasard ou non était tout le temps malade hé re rino otite diarrhée etc…. mon fils jamais malade.

  • Répondre Leclerc 12 août 2016 à 20 h 11 min

    Bravo pour cet article ! ! Je suis d’accord avec toi à 100%!

  • Répondre Meghan 12 janvier 2017 à 20 h 04 min

    Oui le végétalisme tue bien des bébés : selon une étude, les mères végétaliennes sont 62% à être carencées en vit B12 et leurs enfants sont carencés également (source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23356638) Les mères vegans seraient-elles vraiment 62% à être bêtes et à ne pas savoir équilibrer leurs repas, ou allez-vous enfin vous rendre compte de l’ineptie d’un tel régime?

    • Répondre Harley 12 janvier 2017 à 20 h 32 min

      Bonjour Meghan,
      Alors, comme dit dans l’article « On fait des recherches, on s’informe sur les associations pour optimiser l’assimilation des vitamines et minéraux, on se supplémente en B12, vitamine D et en iode grâce par exemple à la Veg1 qui apporte tout ce qu’il faut. Et pour les enfants, c’est pareil. » dans le paragraphe consacré à la B12 et justement la carence, en plein milieu du texte.

      En parallèle, il faut savoir que les gens pratiquant « l’ineptie » de ce régime ne sont pas les seuls à être en éventuelle carence puisque la consommation nationale de viande diminue et les gens ne consommant que peu de produit d’origine animale sont aussi à risque de tomber en carence de B12, peut-être que le régime omnivore est aussi un ineptie à ce moment là ?

  • Répondre Eve 3 septembre 2017 à 13 h 45 min

    Bonjour,
    Je voulais savoir où trouver la source exacte de ce changement de dosage de la veg1? Sur la boîte que j’ai acheté c’est écrit un demi à partir de deux ans, et du coup un quart en dessous. Ma diététicienne ( qui a préfacé bébé veggie) m’a reconfirmé que c’est bien un quart jusqu’à deux ans et non un demi. Du coup quelle est votre source ? Car sur le site de la veg1 ils ne disent pas ça . Merci !

  • C'est l'heure de la papote !