Lifestyle Maternité

Journal de maternité #17 : Commençons la diversification alimentaire

22 mai 2016
Journal de maternité #17 : Commençons la diversification alimentaire

Lors du dernier journal de maternité, nous fêtions les cinq mois de la petite pépette. Et quand on a cinq mois, on peut commencer la fabuleuse, et houleuse, aventure de la diversification alimentaire. Le début des purées, des compotes, des batailles pour prendre la cuillère, des recrachés de purée… Mais en même temps, des grands moments de fierté aussi.

« Il est temps de commencer la diversification alimentaire »

Voilà ce que nous as dit mot pour mot le pédiatre lors de la visite des cinq mois. Il avait déjà conseillé à quatre mois mais j’avais tenu bon avec un allaitement au sein exclusif, mais là, je me suis dit qu’il faut bien commencer à un moment ou à un autre. Selon ses conseils, les prises devraient être de 200g de purée de légumes et de la compote en repas du midi, avec le sein en plus si bébé le désire.

En purée, on retrouve parmi les légumes conseillés, la pomme de terre, la carotte, les courgettes, avec 1/2 cuillère à café d’huile d’olive (ou autres pour l’apport en omega) avant de servir, et par contre en évitant le chou, le cèleri, les épinards, la tomate et l’aubergine, dans un premier temps pour des soucis d’allergie et de mauvaise digestion. Côté fruits, ce sont la pomme et la poire qui sont conseillées, écrasées en compote crues ou bien cuites. Alors, le pédiatre m’a conseillée de faire 1/3 pomme de terre, 1/3 carotte, 1/3 courgette dans un premier temps. J’étais sceptique car je lisais partout qu’il fallait introduire un aliment à la fois, mais ma maman m’a dit qu’elle avait fait pareil pour moi.

Et dans la pratique, ça donne quoi ?

J’ai le droit de dire « la galère »? Non mais c’est vrai, dans un premier temps, j’ai voulu lui faire découvrir la pomme avec de la compote. Au menu : soupe à la grimace, pleurs, et au final, quasiment rien d’englouti. Bon, c’est normal, il faut que bébé s’habitue au goût, à la texture, à la cuillère, ça fait beaucoup. Au bout de quatre jours d’essai, où j’ai plus mangé de compote qu’elle lors des repas, je me suis décidé à jeter un oeil sur l’ami internet pour trouver des astuces. Et puis j’ai découvert que certains bébés préféraient les légumes pour commencer la diversification.

J’ai donc hésité longuement à faire seulement une purée de carottes qui semble être appréciée par les petits bouchons, mais j’ai donné raison au pédiatre et finalement j’étais partie pour pomme de terre, carotte, courgette sans la peau. Et ça s’est soldé par… Des pleurs, malgré papa qui faisait le clown pour qu’elle ouvre la bouche. Bon elle prenait quand même deux ou trois cuillères en tout, mais en se forçant. Un jour elle a pris plusieurs cuillères sans pleurer, j’étais hyper fière, j’ai envoyé un message aux papis, mamies, mais non le lendemain, rebelote, gros pleurs et presque rien de purée dans le gosier. Jusqu’à la révélation.

Journal de maternité #17 : Commençons la diversification alimentaire

Organisation et petit glouton

Vu que bébé ne prenait que très peu de purée, pour ne pas en jeter à foison à chaque fois, j’ai utilisé le système des dosettes glacées. J’ai mis de la purée qu’il restait dans des bacs à glaçons, puis une fois les glaçons pris, hop dans un sachet hermétique au congélateur pour les fois suivantes. C’est donc avec réticence que je prépare un de ces glaçons, porté à bonne température pour le repas du midi.

Un petit pleur, mais « ah tiens au final c’est bon ça ». Là voilà partie qui ouvre bien la bouche, mâchouille un peu la cuillère au passage et bébé finit sa petite dosette. Mais là, c’est le drame, elle ouvre encore la bouche tel un oisillon qui en réclame encore. Je file donc chauffer le second et hop englouti aussi, mais la fin était un peu plus difficile. C’est donc 40g de purée, sans rechigner pour un midi alors que je ne m’y attendait pas. Et puis, voilà qu’à 16h, demoiselle ronchonne, je me dis que je vais essayer un petit glaçon de purée pour garder les trois autres pour le lendemain. Mais à la fin de sa dose, la voilà qui réclame les bras tendus vers le pot et la cuillère, la bouche ouverte. Le temps de réchauffer la dose prévue pour le lendemain, elle se met à pleurer d’impatience, puis engloutit tout comme un petit glouton. On est donc passé de quelques petite cuillères en pleurant à 120g dans une journée, en deux prises. Nous voilà complètement ravis.

Ce système des glaçons est donc super pratique pour conserver la purée qui au frigo ne se conserve que 48h en moyenne. Il suffit d’en prévoir suffisamment puis de congeler et mettre dans un sac. Il n’y a plus qu’à sortir les doses à l’avance. D’ailleurs, je vous conseille largement le bio pour vos petits bouchons, ils méritent la qualité, et nous sommes plus rassurés à la maison de lui donner du bio, local de préférence avec des paniers de saison d’un maraîcher du coin. Pour l’instant pas de petit pot industriel à l’horizon non plus.

Par contre, il faut parfois de la patience, des sourires, des encouragements, des félicitations. Il faut encourager bébé sans se décourager soi quand ça ne fonctionne pas du premier coup. Et vous, comment s’est passé le début de diversification alimentaire ?

Ceci devrait aussi te plaire

Pas de commentaire

C'est l'heure de la papote !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.